Faire une estimation immobilière pour connaitre le prix d’un immeuble

une estimation immobilière

La valeur d’une propriété est l’un des chiffres les plus importants quand on parle de vente immobilière. L’estimation immobilière implique l’utilisation de méthodes fiables et acceptées pour évaluer ou estimer un bien de la manière la plus objective possible, en fonction de ses caractéristiques à un moment donné. Pour connaître le prix d’un immeuble, vous devez faire une estimation immobilière.

Les critères qu’il faut prendre en compte pour mieux estimer la valeur d’un bien

En fait, un critère le plus essentiel reste la localisation comme orientation, proximité des commerces, situation sur rue. Un logement semblable situé dans l’autre rue n’a pas une même valeur. Bon, le type de bien influe évidemment sur le prix : maison, appartement, Jardins en bande, terrasses, parkings, etc. C’est pourquoi il est important que des professionnels visitent le bien, réalisent ses prestations et déterminent le meilleur prix immeuble. Ensuite, tenez compte des critères de sécurité et de confort, comme le type de construction ou la date, les sols, etc. En fait, les bilans sont très concluants, car ils peuvent mettre en évidence les futures mesures de sécurité (gaz, amiante, etc.). Par exemple, d’autres réparations comme l’isolation est importante, surtout en cas de copropriété et une estimation immeuble doit en tenir compte. Au final, l’état du bien reste un dernier critère à respecter : que le bien soit libre ou en location, la copropriété est difficile, l’hypothèque est à mainlevée, tout a à voir avec le cadre légal et fiscal. Compte tenu de tous ces critères, grâce à différentes méthodes de calcul, vous obtenez une fourchette de prix qui vous permet d’atteindre une moyenne au mètre carré.

Quelles sont les techniques d’évaluation ?

La première technique et la plus pratique, c’est la méthode par comparaison, qui consiste à comparer des articles similaires en vente depuis moins de 6 mois avec des articles actuellement en vente. Pour ce faire, vous pouvez consulter les notaires, les agents des impôts et les partenaires sur ce que vend l’industrie. Vous pouvez vous appuyer également sur le fichier AMEPI, qui centralise toutes les ventes. Cela permet de proposer des barèmes de prix immeuble cohérents avec le marché. La deuxième approche consiste à considérer les attributs concurrentiels, en particulier dans la construction neuve. Les prix fixés pour les maisons anciennes doivent prendre en compte du marché apparent, qui comprend également le marché du neuf. Une troisième approche consiste à évaluer le prix en fonction de la rentabilité locative d’un immeuble, qui est le revenu potentiel que le propriétaire peut tirer de la location. Les rendements ne seront pas les mêmes selon le type de logement (résidentiel, commercial) et l’emplacement. Un rendement peut être net ou brut : pour cela, vous devez prendre en compte le loyer, les taxes et autres frais supportés par le bailleur. 

L’attribut de l’agent immobilier dans l’estimation

Dans un premier temps, un spécialiste de l’immobilier vous fournira des informations vérifiées sur les prix en vigueur. Son expérience lui permet ensuite de donner conseil au propriétaire pour une meilleure vente de son bien dans un cadre de son projet global. L’objectivité de cet agent lui permet alors de juger de tous les aspects négatifs et positifs du bien et ainsi de bien évaluer le prix immeuble. Le rôle de cet agent est également de guider le propriétaire dans la prise de conscience de l’attractivité de son immeuble, en évitant de vendre en dessous la valeur marchande et échappant aux ajustements fiscaux. En fin de compte, les professionnels travaillent pour vérifier toutes les données qui sont abordables, en particulier au niveau juridique, technique et fiscal. Avec l’aide d’un professionnel, les vendeurs seront certainement mieux à même de défendre leurs prix de vente face aux acheteurs potentiels. Un agent immobilier est en mesure d’apporter des éléments spécifiques au marché immobilier de sa zone, ce qui rend possible la justification du prix de vente.

Comment se calcule le prix d’un immeuble et est-ce obligatoire ?

Pour calculer une estimation immobilière, il faut partir du prix moyen du marché. Ils vous serviront de base pour ajouter les aspects positifs d’une maison (dans les zones fréquentées, récemment rénovées ou état neuf, équipements, etc.) et les dommages à réparer (tuyaux cassés, isolation défaillante, fissures dans les murs, etc.). Des que ces informations recueillies, vous serez en mesure de déterminer le prix médian en fonction des mètres carrés. Techniquement, on ne peut pas dire que les évaluations immobilières soient obligatoires. Cependant, vous ne devez pas nier que ce procédé est bon pour les ventes. De nombreuses agences immobilières réputées vous diront qu’une évaluation immobilière peut accélérer un processus de vente dans les environs à moins de 90 jours. De plus, cette estimation immeuble énonce des règles précises précisant : des valeurs de 5 % à 20 % plus élevées pour les propriétés installées dans des endroits spécifiques (en montagne, en bord de mer ou à proximité de lieux d’intérêt). Également, les maisons avec terrasses meublées et emplacements exposés au soleil ont parfois tendance à dépasser la valeur de 15 %. Les appartements au rez-de-chaussée sont naturellement moins chers que ceux des étages supérieurs. Si des réparations majeures sont prévues, le prix immeuble peut baisser de 10 % à 30 %.

Pourquoi faire appel à un courtier immobilier à Maurepas ?
Comment financer l’achat d’un bien en VEFA ?