Louer de particulier à particulier : les risques à prendre en compte

Pour éviter le paiement des honoraires des agences immobilières qui sont toujours très élevées, les locataires se tournent vers les locations de particulier à particulier. D’ailleurs, il s’agit d’une pratique à condition peu exigeante. Certes, cette option présente divers avantages, mais de nombreux points doivent être pris au sérieux afin d’éviter la perte de temps et d’argent. En effet, ce type de location renferme plusieurs risques importants qu’il faut considérer. Lesquels ?

Un risque de non-conformité de contrat de bail

Le contrat de location est un document de base indispensable lors d’une location d’un bien entre particuliers, mais cette pièce n’est pas toujours infaillible. Pourtant, au moment de l’établissement d’un contrat de bail d’un logement entre particuliers, le locataire fait souvent l’erreur de négliger la vérification du contenu du document. De ce fait, le premier point à examiner minutieusement lors d’une location immobilière entre particuliers est la véracité ainsi que le contenu du bail de la location.

Ce contrat de bail doit obligatoirement mentionner plusieurs clauses, notamment la clause obligatoire et la clause facultative. Pour information, la clause obligatoire doit contenir les coordonnées du bailleur, les caractéristiques du logement et la date de prise d’effets du contrat ainsi que sa durée. Elle doit également mentionner le tarif du loyer, le mode de paiement, le délai de préavis, l’éventuelle présence de parties communes, la surface habitable ainsi que le montant du dépôt de garantie. Le futur locataire doit aussi vérifier la durée du contrat de bail. En principe, l’accord doit être de 1 à 3 ans, et il est souvent reconduit tous les 3 ans. Pour en savoir plus sur les pièges à éviter, cliquez ce lien.

Une éventuelle existence de fraudes dans les diagnostics de performance énergétique

Les diagnostics qui se rapportent sur la performance énergétique, le constat de risque de plomb et les risques naturels et technologiques sont des documents qui doivent accompagner le contrat de bail. Cependant, avec des documents qui ne passent pas sous le regard lucide d’un professionnel lors d’une location appartement entre particulier, il peut exister des fraudes. Le propriétaire du logement peut, par exemple, taire des informations cruciales sur l’immobilier mis en location en recopiant les vrais diagnostics qui ont été réalisés par un spécialiste.

Afin de supprimer les doutes lors d’une location entre particulier, il est envisageable de faire appel à un expert immobilier pour vérifier les documents. Ce spécialiste peut appréhender toutes sortes de fraudes, étudier le dossier des diagnostics et conclure l’affaire de façon professionnelle.

Une non-assistance en cas de litige

Sur l’aspect juridique, la location de particulier à particulier, c’est-à-dire une location sans passer par l’intermédiaire d’une agence immobilière est tout à fait possible. Il n’existe aucune règle spécifique, pourtant les deux parties doivent obligatoirement fournir des documents complets. Si le bailleur est tenu d’établir un contrat de location en bonne et due forme, le locataire, de son côté, doit aussi fournir un dossier de candidature qui comprend des bulletins de salaire, des avis d’imposition et des cautions, etc. En revanche, en cas de litige sur le contrat ou encore sur toutes les procédures de bail, le locataire ne disposera pas de l’assistance d’un professionnel.

En effet, contrairement à une location passant par le biais d’une agence immobilière, en cas de litige, le locataire ne bénéficie pas de l’intervention et des conseils de professionnel pour le règlement des différends avec le propriétaire du logement. Ceci représente une énorme lacune pour un particulier à particulier location, car le locataire manquera d’informations pour faire valoir ses droits. À savoir que dans les agences immobilières, des agents spécialisés ou encore des experts en droit foncier et immobilier sont mis à disposition des locataires en cas de problèmes avec les bailleurs.

Comment trouver le meilleur local commercial à louer ?
Pour quel type de transactions aller chez le notaire est obligatoire ?